Insectopédie

Informations sur les insectes

Fourmi - Formicidae

  • Description

    Les formicidés ou fourmis (Formicidae) sont une famille d’insectes sociaux qui, comme les guêpes et les abeilles, appartiennent à l’ordre des hyménoptères. C’est l’un des groupes zoologiques qui a le plus de succès, avec plus de 12 000 espèces répertoriées et des estimations qui en dénombrent plus de 14 000. Elles sont faciles à identifier grâce à leurs antennes anguleuses, à leur structure en trois parties et à leur taille fine.

  • Cycle de vie

    Les fourmis se développent en se métamorphosant complètement. Elles passent de l’œuf à la larve, puis à la nymphe (état dans lequel certaines fourmis s’enferment dans des cocons et d’autres pas) avant de devenir adultes. À l’état de larve, une fourmi est complètement sans défense. En effet, étant dépourvue d’extrémités, elle dépend entièrement des soins qui lui seront prodigués par les adultes. La différence entre reines et ouvrières, et entre les différentes castes d’ouvrières, lorsqu’il y en a, provient de l’alimentation à l’état de larve. Les larves et les nymphes ont besoin d’une température et d’une humidité favorables à leur développement. C’est pourquoi les fourmis, à la recherche des meilleures conditions de la colonie, les changent souvent de pouponnière.
    Les colonies de fourmis vivent dans des nids. De nombreuses espèces creusent leurs nids dans la terre, d’autres préfèrent de vieux troncs de bois, des poteaux ou des constructions. Ces nids les mettent à l’abri de leurs ennemis et des variations climatiques, ce qui leur permet de stocker de la nourriture et d’autres choses encore.

     

  • En savoir plus

    Les fourmis maintiennent une organisation complexe et forment des colonies surtout composées de femelles stériles sans ailes qui sont regroupées en castes d’ « ouvrières », de « soldats » et d’autres groupes spécialisés. Les colonies de fourmis comprennent aussi des mâles fertiles et une ou plusieurs femelles fertiles, appelées « reines ». Chaque classe a une fonction précise. Leur hiérarchie est très marquée autour de deux castes principales : les reproductrices, comme la reine, se chargent de pondre ; les ouvrières, pour leur part, apportent de la nourriture, soignent la reine et défendent la colonie. Il s’agit d’un modèle de spécialisation semblable à la division du travail chez les hommes et motivé par la survie.
    Leur degré de socialisation est si important qu’elles mangent même en groupe. On appelle se système de transfert de nourriture que pratiquent les fourmis « trophallaxie». Les ouvrières apportant des protéines et de l’eau aux larves qui les transforment en hydrates de carbone qu’elles régurgitent ensuite pour que les adultes puissent les consommer. Cela est possible grâce à un système de communication complexe qui leur permet de bien mener toutes les activités: construction de la fourmilière, recherche de nourriture, défense de la colonie et soins des larves.

     

  • Conseils pratiques

    Nettoyer les restes de nourriture et de liquides renversés. Une miette suffit à attirer des dizaines de fourmis à la maison.

    Conserver les aliments dans des récipients bien fermés.

    Conserver les huiles végétales et le beurre hydrogéné dans le réfrigérateur.

    Ranger les provisions soigneusement. Les fourmis peuvent marcher dans les sillons d’un bouchon vissé de bouteille. Elles pénètrent facilement dans les bouteilles qui n’ont pas de bord en caoutchouc.

    Essuyer les baignoires et les lavabos après usage.

    Laver les récipients en verre, métal, plastique ou papier avant de jeter vos ordures à la poubelle ou dans les conteneurs de recyclage.

    Nettoyer toutes les surfaces de la cuisine, balayer et aspirer souvent.

    Si vous avez des mascottes, nettoyez toutes traces de nourriture autour de leur gamelle.

    Veiller au bon entretien général de la maison : boucher les fissures extérieures et les espaces autour des fenêtres et vérifier que celles-ci ferment correctement.

Calendrier

Le saviez-vous?

Les fourmis prospèrent dans la plupart de ces écosystèmes et on calcule qu’elles peuvent former 15-25 % de la biomasse d’animaux terrestres.

Les sociétés de fourmis se caractérisent par la division du travail, la communication entre individus et la capacité à résoudre des problèmes complexes.

De nombreuses cultures humaines utilisent les fourmis comme aliment, médecine ou objet de rituels.

Une nouvelle ouvrière passe les premiers jours de sa vie d’adulte à soigner la reine et les larves. Ensuite elle est promue à faire des tâches d’excavation et d’entretien de la fourmilière, puis à sa défense et à la collecte de nourriture.

Les reines peuvent vivre jusqu’à trente ans, tandis que les ouvrières ne vivent que de un à trois ans. Par contre, les mâles ne vivent que quelques semaines.

Toutes les colonies de fourmis comprennent une ou plusieurs reines (des femelles fertiles qui pondent) et des ouvrières stériles (des femelles également).

La plupart des fourmis laissent des traces de phéromones sécrétées par les glandes de leurs abdomens ; d’autres fourmis peuvent les suivre.

Les œufs fécondés donnent toujours naissance à des femelles normalement stériles et à des reines si la nourriture est abondante. Les mâles naissent toujours d’œufs non fécondés.

Les fourmis deviennent agressives quand la température augmente.

Les fourmis ne voient pas la couleur rouge.